Blogue Axel Evigiran

Blogue Axel Evigiran
La dispersion est, dit-on, l'ennemi des choses bien faites. Et quoi ? Dans ce monde de la spécialisation extrême, de l'utilitaire et du mesurable à outrance y aurait-il quelque mal à se perdre dans les labyrinthes de l'esprit dilettante ?


A la vérité, rien n’est plus savoureux que de muser parmi les sables du farniente, sans autre esprit que la propension au butinage, la légèreté sans objet prédéterminé.

Broutilles essentielles. Ratages propices aux heures languides...


26 mars 2015

Le gui et le souchet

Le marais, un soir de mars... 

Dans le marais, mué pour un soir en druide, à recenser les boules de gui– qu’il ne faut pas confondre aux nids de pie…
Réminiscence des années jeux de rôles ; égaré dans les broussailles virtuelles – pixels d’oiseaux et de forêts hantés d’elfes sinon de séides de Malar
Mais là le vent dans les peupliers, plantés en rangs d’oignons ; stupides dans le silence.

Un détour par le plan d’eau picoré de mouettes rieuses.
Ici la patience à ses mérite ; non point une immobilité de fauve tendu à la satisfaction de ses appétits.
Mais la nonchalance attentive ; ce regard flottant, rendu aigu par force d’accoutumance. Cet œil qui dit à la volée : Chipeau, sarcelle d’hiver, tadorne et bécassine des marais…

Souchet (photo par Axel)

Souchet du soir. 
Avaloir de nos songes…

Exutoire de nos larmes.


5 commentaires:

  1. J'aime votre lyrisme, mais je préfère la Bande Original du film https://www.youtube.com/watch?v=mBS8HEJVDyI&list=PLEF46CA46F8EC28F0&index=4
    ICI
    Très bonne journée, sous un ciel clément.
    Carole

    RépondreSupprimer
  2. Par incapacité de sujets plus consistants, j'ai en fait surtout l'impression de combler un vide par des petits billets de circonstances, ou d'autres exhumés de mon ancien blogue.... Histoire de ne pas laisser les pixels de cet espace en friche.... (je ne sais pas réellement pourquoi d'ailleurs).
    Cela fait par exemple des semaines que j'ai entamé un article sur la réserve de Yala... Impossible d'en venir à bout, écartelé que je suis entre deux existences.
    Mais vous avez raison chère Carole, la BO du film est inégalée...

    Fort bon début de weekend

    RépondreSupprimer
  3. Ah Dead Man ! My name is nobody...
    Très bon week end K.role et Axel !

    RépondreSupprimer
  4. A toi aussi Christine :)
    Ici c'est une déferlante de pluie !

    RépondreSupprimer
  5. ...........plutot que de s'éparpiller, de papillonner, ....comme ca
    après s'ètre concentré pour bien faire ce que j'a´intérèt à savoir faire , meme à comprendre
    s'abandonner au Rève , c'est une première Nature, pouvoir s'échapper, mieux, s'abandonner dans le culte de l'insouciance de l'innocence.......
    Quelle Vie ainsi faite ........Aimer, Créer ou faire bien, et ´Rèver....................DIVIN
    mais pas sans conscience de la Tragédie Humaine de l'Homme, ni sans chemin............

    RépondreSupprimer