Blogue Axel Evigiran

Blogue Axel Evigiran
La dispersion est, dit-on, l'ennemi des choses bien faites. Et quoi ? Dans ce monde de la spécialisation extrême, de l'utilitaire et du mesurable à outrance y aurait-il quelque mal à se perdre dans les labyrinthes de l'esprit dilettante ?


A la vérité, rien n’est plus savoureux que de muser parmi les sables du farniente, sans autre esprit que la propension au butinage, la légèreté sans objet prédéterminé.

Broutilles essentielles. Ratages propices aux heures languides...


19 mai 2017

Comme un oiseau....

Pélican blanc (photo par Axel)
[cliquer sur la légende pour grand format]

« Nous ressemblons
A ces oiseaux désemparés
Que le vent déporte
De tempête en tempête
Et qui s’élancent
A l’assaut du soleil
Pour retomber calcinés
Dans la poussière de sang. »

Francis Giauque


Vautour noir (Photo par Axel)
[cliquer sur la légende pour grand format]

« Juché sur le sommet d’une vieille tourelle,
Solitaire moineau, tu chantes vers les champs
Attendant le moment où se mourra le jour.
Le vallon tout entier se remplit d’harmonie.
L’air resplendit d’éclat printanier
Et la campagne exulte, au point qu’il nous suffit
De l’observer pour que notre cœur s’attendrisse.
Tu entends les brebis bêler, meugler les vaches.
Et les autres oiseaux, rivalisent de joie,
Dessinent dans le ciel mille libres volutes
Pour célébrer leur heure à nulle autre pareille.
Toi cependant pensif, tu regardes l’ensemble.
Non, pas de compagnons. Pas de vol avec eux.
Pourquoi serais-tu gai ? Que faire de leur jeux ?
Il suffit de chanter, c’est ainsi que tu passes
La fleur de ta jeunesse et la fleur de l’année.

(….)

Leopardi
Le moineau Solitaire

Moineau domestique au jardin... (photo par Axel)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire